Ministère de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, chargé de l'Entreprenariat National

Sceau de Republique Gabonaise

Opération d’identification des PME et artisans Labellisation et mutualisation des opérateurs Économiques en ligne de mire

Logo

W.N

Libreville / Gabon

OUTRE l’idée d’établir un fichier des Petites et Moyennes Entreprises (PME)et artisans opérationnels pour la sous-traitance des marchés et organisations liés ) l’Organisation de la Coupe des Nations (CAN)2017, l’opération d’identification des PME et des artisans, en cours, a comme autre finalité la solidité et l’ancrage économique des PME gabonaises et des artisans au sein du tissu économique national.

Au delà des avantages découlant de la sous-traitance, cette compagne d’identification s’inscrit dans une démarche de durabilité de la PME sur les marchés économiques. Des objectifs particuliers tels que la labellisation et la mutualisation sont inhérents à cette démarche.

Le Ministre du Commerce aujourd’hui, Mme Madeleine E. Berre a une parfaite connaissance des PME pour les avoir côtoyées au sein de la Confédération patronale gabonaise, dont elle était la présidente. Elle connait bien les insuffisances à combler et les conditions à réunir pour que celles-ci deviennent des organisations réellement productives et contribuant à la formation du Produit Intérieur Brut (PIB) annuel.

La labellisation de ces PME va permettre de les classifier, de favoriser leur accès aux marchés publics aux services des banques et établissements financiers et/ou de crédits. Elle va aussi permettre de définir des politiques et mécanismes d’accompagnement appropriées à chaque type de PME, selon les secteurs. Aussi, faut-il voir l’accompagnement en termes de maîtrise des aspects fiscaux, de gestion de ressources humaines et du fonctionnement interne, de planification stratégique, etc.

Or, faute de données statistiques fiables sur les PME et des artisans, sur leur implantation ou leur concentration géographique, il est difficile pour les autorités gouvernementales d’apporter des réponses adaptées et de mécanismes de performance. Toute planification réussie de politiques publiques suppose que le gouvernement dispose de statistiques fiables sur le domaine traité ?

Par ailleurs, cette identification va pouvoir encourager la mutualisation des moyens des très petits opérateurs. A titre d’exemple, lors du « village de Noel », organisé par le ministère du Commerce, il a été constaté que les artisans spécialisés dans la fabrication des savons liquides et cosmétiques étaient confrontés au manque d’emballages sur le marché national. L’acquisition desdits conditionnements à l’international, suppose de grosses commandes (entre 5 et 7000 exemplaires parfois) hors de portée des petits artisans évoluant seul.

Publié le : 27 / 01 / 2016

LA DIRECTION